Le financement & tarif

Le financement

Plusieurs dispositifs permettent de faire financer le coût d’une formation.

Le DIF (Droit Individuel à la Formation)

Il s’agit d’un crédit d'heures de formation de 20 heures par an, cumulable sur 6 ans dans la limite de 120 heures. 
La formation a lieu hors du temps de travail sauf disposition contraire, et est prise en charge par l'employeur selon certaines modalités. Les heures de formation effectuées en dehors du temps de travail, sont rémunérées par l’employeur à hauteur de 50 % de la rémunération nette de référence. Pendant les heures de travail, le salaire est maintenu normalement. L'employeur peut imputer les frais de formation sur sa participation au développement de la formation continue.

Le CIF (Congé Individuel de Formation)

Il permet de suivre une formation de 1 an à temps plein, ou 1200 heures à temps partiel, et de retrouver son poste ou un poste équivalent à son issue. 
L’organisme financeur prend en charge entre 80 % à 90 % du salaire (et jusqu’à 100 % si celui-ci est inférieur à deux fois le SMIC). Il peut aussi rembourser les frais de formation, de transport et d’hébergement, dans leur intégralité ou en partie, selon des règles qu’il a déterminées. L’employeur peut décider de financer (ou non) la rémunération et les frais restants.

Le Plan de Formation de l’entreprise

Tous les salariés, quelle que soit la nature de leur contrat de travail, peuvent bénéficier d’un plan de formation mais celui-ci n’est pas un droit.

Les périodes de professionnalisation

Il vise l’obtention d’une certification : diplôme, titre, action de formation professionnalisante ou qualification reconnue par votre branche professionnelle. La durée est variable. Il est possible d’inclure les heures de DIF en complément. Elle est basée sur l’alternance, avec des séquences théoriques en centre de formation et des phases d’application professionnelle dans votre entreprise. Elle peut se dérouler pendant le temps de travail, ou pour tout ou partie en dehors (journées de RTT, par exemple), dans la limite de 80 heures par an. Les heures de formation effectuées en dehors du temps de travail, sont rémunérées par l’employeur à hauteur de 50 % de la rémunération nette de référence. Pendant les heures de travail, le salaire est maintenu normalement.

Prêts bancaires à taux préférentiels

Des prêts bancaires d’entreprise à taux préférentiels peuvent être accordés dans le cadre des formations IEMI. L'école dispose d'un partenariat privilégié avec LCL. L'établissement offre notamment un prêt exceptionnel « Entreprenariat ».

Demandeur d’emploi

Actions de formation financées par l’Etat, le Conseil Régional, ou le régime d’assurance chômage (Plan d’action pour le retour à l’emploi et Projet d’action personnalisé – PARE-PAP).

Bourses d'études

Des bourses d'études couvrant une partie de la formation peuvent être accordées par notre partenaire le CMI-Genève.

Exonérations fiscales

Il est possible de déduire de l’Impôt sur le Revenu les frais pédagogiques et/ou les dépenses courantes :

  • frais de stage de formation professionnelle lorsque vous les supportez au cours de votre activité ou en tant que demandeur d'emploi régulièrement inscrit auprès du service compétent
  • dépenses supportées pour l'acquisition d'un diplôme ou d'une qualification permettant l'amélioration de votre situation professionnelle ou l'accès à une autre profession
  • frais de transport, de nourriture et d’hébergement.

Consultez le site : www.impots.gouv.fr

Pour tous renseignements, n'hésitez pas à nous contacter:

Pierre Meyer, tél. 01 45 26 59 28
pmeyer@emc-campus.com